• Julien

10 raisons pour lesquelles acheter de l'art vous fait du bien.

Dernière mise à jour : 8 oct. 2020

Avec l'innocence de l'enfance, on peut simplement se dire pourquoi acheter une oeuvre d'art ? Et Pourquoi une formule d'abonnement ? Pour-quoi ?

galerie d'art inflorescences

N°1 : En Janvier, une émission de France culture titrait : Seuls l'amour et l'art rendent l'existence supportable !


deux hommes dans la poussière

Ci-dessus une photo d' Alexis Salgues .


Evidemment, notre galerie n'est pas un site de rencontre et pourtant ...


En 2012, des neurobiologistes font l'expérience d'étudier le cerveau de volontaires visionnant des oeuvres d'art. Le résultat montre que les zones stimulées sont les mêmes que celles qui régissent notre rapport à l'affection et à l'intime. Cotoyer même de manière fugace des oeuvres d'art anime notre cerveau d'une manière très positive et participe donc à notre bien-être.



N°2 : L'art favorise les performances professionnelles.


nature morte surréaliste de Fabien Yvon
Dessin de Fabien Yvon

Comment ?! Fake news ?!


C'est bien vrai ! Dans ses travaux Richard Florida démontre combien être habitué à l'art augmente la productivité et la créativité au travail. Le test est réalisé sur deux groupes d' ouvriers d'une chaîne de montage, l'un à accès à des oeuvres et un enseignement artistique l'autre pas. Après quelques semaines, le premier groupe est plus créatif lorsqu'il est confronté à des aléas, il met moins de temps à solutionner des dysfonctionnements et in fine a une meilleure cadence de travail.


L'art serait donc aussi une fenêtre ouverte pour entrevoir le monde de manière plus agile.


Ci dessus, dessin de Fabien Yvon .



N°3 : L'art aiguise notre vision sur ce qui nous entoure.


C'est en parcourant la partie lifestyle de Kozoart que nous pouvions lire qu'une autre étude scientifique montre que nous serions majoritairement attirés par l'art abstrait.


dessin à l'aiguille

"En effet, l’art abstrait libère notre cerveau de la domination de la réalité, ce qui lui permet de circuler au cœur de lui-même, de créer de nouvelles associations émotionnelles et cognitives, et d’activer des états autrement plus difficiles d’accès." Ce qui raisonne dans les sphères de la récompense de notre cerveau.


Dans les étonnants dessins à l'aiguille de Charlotte Agricole, nous rencontrons justement cette question de l'abstraction et des prouesses d'un cerveau libre.



N°4 : Les oeuvres favorisent nos rapports sociaux


Dans un reportage sur la chaîne Arte, nous pouvions découvrir le pouvoir des neurones miroir, ceux qui font que vous avez mal avec une victime devant un film, que vous riez d'une situation au théâtre ou encore que vous êtes en empathie devant le destin du personnage d'une oeuvre.


Rohan Graeffly dans sa série Alice (ci-contre) permet tout cela : de rire, de se questionner, d'avoir une vision doucement satirique du monde ou encore de rester sur le plan de la candeur.


Pensez à un groupe d'adolescent dans un centre d'art contemporain, il y a ceux qui rient, ceux qui s'interrogent et ceux qui admirent. Ces trois attitudes n'ont pas à être hiérarchisées, elles créent toutes du lien et l'art c'est avant tout la construction de ce lien social avec soi et avec l'autre.






N°5 : L'art nous aide à comprendre le monde


Sous couvert d'un esthétisme (qui vient du grec aïsthésis : la sensation), l'art nous ouvre sur le monde parfois de manière critique. Pensez ce que pouvait signifier sur le clergé de l'époque du Carravage qu'il puisse choisir des prostituées comme modèles pour ses vierges ? Ou plus proche de nous, que pouvons nous dire lorsque Thibault Messac revisite l'histoire des blockhaus du littoral Aquitain alors que le plus souvent faire appel à la mémoire enjoint à être taxer d'arriver au point Godwin. Ici Thibault Messac le fait avec plein de poésie pourtant.



migrant art contemporain


N°6 : L'être Humain a besoin de poésie et d'enchantement


Bien des adages et des citations parlent du besoin Humain d'enchantement, que cela soit au travers d'un rapport à la religion ou à la figure du poète. Eugène Marbeau, résumait très bien cela lorsqu'il disait que "Le poète croit nous enivrer de son rêve, il ne fait qu'éveiller le nôtre."


Toute la force d'artiste comme d' Elaine Parks, réside justement dans le fait d'enchanter un intérieur avec des oeuvres dont on pourrait croire qu'elles pourraient prendre vie dans nos intérieurs.



queen mimosa art contemporain

Dans une toute autre dimension, Maureen Colomar, nous fait retrouver dans les lieux incroyablement familiers, sans temporalités et qui correspondent pourtant à son expérience singulière d'artiste en résidence à travers le vaste monde.




N°7 : Choisir des artistes vivants : un investissement d'avenir !


Que se soit le duo DTF qui combine les forces des deux artistes, ou que se soit Bruno Fontana qui est représenté dans les plus belles foires d'art contemporain du monde, choisir des artistes vivant à bien des avantages. D'abord, en terme d'investissement financier : avec une grande sécurité sur le fait que l'acquisition faite, prendra de la valeur.


Souvenons-nous que nos artistes auront d'avantage besoin de vous pour manger, créer, payer leur loyer ou produire, de leur vivant plutôt qu'une fois mort.


tour de france art contemporain