• Julien

10 raisons pour lesquelles acheter de l'art vous fait du bien.

Mis à jour : 3 juin 2018

Avec l'innocence de l'enfance, on peut simplement se dire pourquoi acheter une oeuvre d'art ? Et Pourquoi une formule d'abonnement ? Pour-quoi ?


N°1 : En Janvier, une émission de France culture titrait : Seuls l'amour et l'art rendent l'existence supportable !


Ci-dessus une photo d' Alexis Salgues .


Evidemment, notre galerie n'est pas un site de rencontre et pourtant ...


En 2012, des neurobiologistes font l'expérience d'étudier le cerveau de volontaires visionnant des oeuvres d'art. Le résultat montre que les zones stimulées sont les mêmes que celles qui régissent notre rapport à l'affection et à l'intime. Cotoyer même de manière fugace des oeuvres d'art anime notre cerveau d'une manière très positive et participe donc à notre bien-être.



N°2 : L'art favorise les performances professionnelles.


Comment ?! Fake news ?!


C'est bien vrai ! Dans ses travaux Richard Florida démontre combien être habitué à l'art augmente la productivité et la créativité au travail. Le test est réalisé sur deux groupes d' ouvriers d'une chaîne de montage, l'un à accès à des oeuvres et un enseignement artistique l'autre pas. Après quelques semaines, le premier groupe est plus créatif lorsqu'il est confronté à des aléas, il met moins de temps à solutionner des dysfonctionnements et in fine a une meilleure cadence de travail.


L'art serait donc aussi une fenêtre ouverte pour entrevoir le monde de manière plus agile.


Ci dessus, dessin d'Emilie Breux .



N°3 : L'art aiguise notre vision sur ce qui nous entoure.


C'est en parcourant la partie lifestyle de Kozoart que nous pouvions lire qu'une autre étude scientifique montre que nous serions majoritairement attirés par l'art abstrait.


"En effet, l’art abstrait libère notre cerveau de la domination de la réalité, ce qui lui permet de circuler au cœur de lui-même, de créer de nouvelles associations émotionnelles et cognitives, et d’activer des états autrement plus difficiles d’accès." Ce qui raisonne dans les sphères de la récompense de notre cerveau.


Dans les étonnants dessins à l'aiguille de Charlotte Agricole, nous rencontrons justement cette question de l'abstraction et des prouesses d'un cerveau libre.



N°4 : Les oeuvres favorisent nos rapports sociaux


Dans un reportage sur la chaîne Arte, nous pouvions découvrir le pouvoir des neurones miroir, ceux qui font que vous avez mal avec une victime devant un film, que vous riez d'une situation au théâtre ou encore que vous êtes en empathie devant le destin du personnage d'une oeuvre.


Rohan Graeffly dans sa série Alice (ci-contre) permet tout cela : de rire, de se questionner, d'avoir une vision doucement satirique du monde ou encore de rester sur le plan de la candeur.


Pensez à un groupe d'adolescent dans un centre d'art contemporain, il y a ceux qui rient, ceux qui s'interrogent et ceux qui admirent. Ces trois attitudes n'ont pas à être hiérarchisées, elles créent toutes du lien et l'art c'est avant tout la construction de ce lien social avec soi et avec l'autre.






N°5 : L'art nous aide à comprendre le monde


Sous couvert d'un esthétisme (qui vient du grec aïsthésis : la sensation), l'art nous ouvre sur le monde parfois de manière critique. Pensez ce que cela pouvait signifier sur le clergé de l'époque du Carravage qu'il puisse choisir des prostituées comme modèles pour ses vierges ? Ou plus proche de nous, que pouvons nous dire lorsque Antonin Lagarde revisite l'histoire telle qu'elle est racontée par les journaux d'un monde lointain (Mexique, Côte d'Ivoire, Bangladesh ...)





N°6 : L'être Humain a besoin de poésie et d'enchantement


Bien des adages et des citations parlent du besoin Humain d'enchantement, que cela soit au travers d'un rapport à la religion ou à la figure du poète. Eugène Marbeau, résumait très bien cela lorsqu'il disait que "Le poète croit nous enivrer de son rêve, il ne fait qu'éveiller le nôtre."


Toute la force d'artiste comme Léonard Lahoz, réside justement dans le fait d'enchanter un intérieur avec des oeuvres dont on pourrait croire qu'elles pourraient prendre vie dans nos intérieurs.




Dans une toute autre dimension, Anne Guillaume, nous fait retrouver dans les nuits de de Montréal ou de Paris, des héros qui pourraient être sortis des mots d'Homère lui-même.



N°7 : Choisir des artistes vivants : un investissement d'avenir !


Que se soit le duo DTF qui combine les forces des deux artistes, ou que se soit Bruno Fontana qui est représenté dans les plus belles foires d'art contemporain du monde, choisir des artistes vivant à bien des avantages. D'abord, en terme d'investissement financier : avec une grande sécurité sur le fait que l'acquisition faite, prendra de la valeur.


Souvenons-nous que nos artistes auront d'avantage besoin de vous pour manger, créer, payer leur loyer ou produire, de leur vivant plutôt qu'une fois mort.








N°8 : Soutenir l'art : une philanthropie qui fait du bien


En 2015, le PDG controversé de Facebook, Mark Zuckerberg a annoncé qu’il donnait avec son épouse 99% de leurs actions à une entreprise caritative. La philanthropie n'est pas seulement l'apanage des très riches, c'est aussi et d'abord la volonté de faire un geste raisonné pour essayer (à notre mesure) de participer à un monde plus beau.


Evidemment, on peut prendre le choix de soutenir des artistes particulièrement engagés comme Marta Jonville, avec ses rapports de performances qui parlent d'engagement sociaux, environnementaux ou sociétaux ...




On peut aussi prendre le choix de soutenir des artistes pour ce qu'ils représentent en terme d'authenticité. Avec par exemple Guillaume Boudrias Plouffe qui commence régulièrement son propos en rappelant ce que lui apporte sa femme et ses deux filles dans sa pratique d'artiste, il crée d'ailleurs souvent sous le label "famille Plouffe".



Avoir une part de philanthropie adapté à son budget, c'est se faire du bien à soit, "mais pas que". Rappelant que les artistes sont les créateurs de la culture de demain, cette même culture qui est le liant des sociétés humaines.



N°9 : La galerie Inflorescences vous propose de fonctionner via un abonnement, pourquoi ?


Malgré tous les points que nous venons de souligner, l'accès à l'art rencontre deux freins majeurs. Tout d'abord celui du coût, un artiste qui exerce son travail avec une certaine

rigueur doit passer par une phase de recherche. Ce temps déployé à "essayer" est invisible dans le produit fini. De plus, il faut souvent qu'un artiste produise beaucoup pour montrer peu. Tout ceci influe sur le prix d'une oeuvre pour permettre à l'artiste de vivre. Ensuite vient se rajouter la question de l'offre et la demande. La galerie Inflorescences, répond à cela en permettant de lisser l'investissement représenté par l'acquisition d'une oeuvre.





L'autre frein à la rencontre de l'art pour le grand public, est un frein lié aux conditions de création qui induisent une forte irrégularité de revenu pour les artistes.


Expliquons maintenant nos tarifs :

En passant par la galerie inflorescences vous pouvez avoir accès à des oeuvres avec une qualité identique à celle des galeries, avec cependant un investissement financier moindre. Expliquons nous :


Si nous prenons l'exemple d'Anne Camille Hubrecht (bien qu'il pourrait fonctionner avec tous nos artistes), voici le prix de ses oeuvres dans une galerie concurrente :


Naturellement si An'K est côté sur ce prix là, c'est que son travail a atteint un certain niveau de maturité. Notre galerie ne propose pas aujourd'hui des toiles aussi grandes que celle présenté par notre concurrent puis nous proposons des pièces d'An'K de 23 /32 cm ou 33/40 (selon votre offre), il est cependant évident que passer par nous est une option réellement à votre avantage.

Cette peintre nous fait l'amitié de faire un effort sur ses tarifs pour la galerie, en échange d'une garantie de régularité de revenu, qui ne peut tenir que grâce à vous. Ce tarif est également possible du fait d'une marge de galeriste particulièrement basse.


Les formules d'abonnement que nous proposons sont donc véritablement un investissement gagnant-gagnant.


NB : nos abonnements sont résiliables à n'importe quel moment conformément à nos CGV.



N°10 : La dixième raison pour laquelle l'art vous fait du bien : c'est la vôtre.


Que vous souteniez nos artistes pour l'une des raisons présentées ci-avant, la bonne raison pour laquelle l'art vous fait du bien c'est avant tout la vôtre, celle qui vous procure le plus de plaisir.


Choisissez une de nos formules avec livraison incluse :

La formule Trèfle à 24,99€ seulement, pour une oeuvre tous les 10 mois
La formule Myosotis à 48€, pour une oeuvre tous les 5 mois
La formule Pivoine à 75€, pour une oeuvre d'un format un peu plus grand tous les 5 mois

A vous de sélectionner trois de nos artistes parmi vos préférés. Ensuite laissez travailler les artistes et vous recevrez une oeuvre de l'un d'eux à la fin de chaque période de votre abonnement.


Un grand merci pour votre passage à l'acte d'abonnement ici et maintenant.