• Julien

Pas si fleur bleu cette Emilie Breux


Artiste issue des beaux-arts de Caen/Cherbourg, Emilie Breux revisite et détourne la pratique du dessin.


Exposition d' Emilie Breux : "I can't explain"

Dans sa dernière exposition pour la galerie du Vecteur à Charleroi, l'artiste propose autant des oeuvres uniques qu'une grande fresque composée de 126 dessins aux pastels secs écrasés.


Que nous raconte cette galerie de visage ?


Le portrait dont Emilie Breux s'applique à dupliquer l'image à l'a main, raconte autant de chose sur l'histoire de l'art, que sur le ready made, ou du processus de création de cette artiste.

On peut à toute évidence faire un parallèle entre l'oeuvre Marylin Monroe's lips de Wharoll et l'installation d Emilie Breux. Si comparaison n'est pas raison, on peut toutefois souligner qu' Emilie Breux va plus loin que le pape de la répétition.


Nous sommes 55 ans après cette multitude de bouche et l'art a avancé.


Si dans les années 60', la technicité et l'automatisation des oeuvres d'art n'étaient pas encore des notions totalement acquises, elles le sont désormais sans nul doute. Emilie Breux nous rappelle aussi cette évolution dans son dispositif et nous parle du retour au "fait main" au geste, à l'action manuelle de l'artiste. Après un moment où les artistes s'étaient confondu avec de grand architecte ils redeviennent ici les plus nobles des ouvriers ... ou plus précisément des ouvrières.


Sa série de visage nous raconte donc un bout de l'histoire de l'art, qui va bien en amont de Wharoll, il n'y a qu'à regarder les traits du portrait pour le constater. Emilie Breux, dessine ici aussi les contours d'un positionnement d'artiste, qui se retrouve dans nombre de ses productions.


Il y aurait beaucoup à dire sur le dégradé de couleur, l'usage du pastel sec, ou encore sur le témoin laissé au sol pour l'occasion...




Artiste, dessinatrice, découvrez en un peu plus sur Emilie Breux et sur ce qu'elle propose pour la galerie inflorescences : ici .





Soutenez-la en l'ajoutant à votre sélection.






165 vues